Pour booster les jeunes pousses, l’Eurorégion Pyrénées Méditerranée lance le projet Links Up

image-1

Soutenir la croissance et créer des ponts entre les différentes start-ups de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée. C’est l’objectif du projet Links Up lancé mercredi 5 octobre par la région Occitanie, qui préside actuellement l’Eurorégion.

« Nous sommes la première région de France au niveau des investissements en R&D car nous pensons que l’innovation est un vecteur de compétitivité… C’est pourquoi nous voulons la soutenir, que cela soit aux Baléares, en Catalogne ou en Occitanie. Nous allons accompagner les start-ups au plus utile et au plus près des réalités et de leurs besoins », a expliqué Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie, en charge du développement économique, de l’innovation, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le projet Links Up, qui mobilisera près d’un million d’euros de budget, prend ainsi le relais du projet Creamed, lancé en 2012, à l’initiative de l’Eurorégion, qui a permis la création d’un réseau de plus de cent pépinières et de plus de 1400 jeunes entreprises. Links Up démarrera en octobre pour s’achever en juin 2019. Il doit permettre aux jeunes pousses d’accéder plus rapidement au marché ou encore d’aller plus vite dans leur financement via des levées de fonds.

« Il faut partager les initiatives que l’on fait déjà avec d’autres régions européennes comme par exemple aider les start-up à trouver des capitaux pour leur croissance afin d’intégrer plus vite les marchés internationaux », souligne Montse De Riquer, coordinatrice de l’agence de l’innovation de Catalogne Accio. « Aujourd’hui, on peut créer une start-up avec environ 11.000 euros. Mais ce sont ensuite les investissements pour la croissance qui manquent. » Une formation des groupes de business angels de chaque région doit également être mise en place pour mieux comprendre les besoins des créateurs d’entreprise.

Programme transnational

Links Up concernera notamment les start-up de la e-santé et du e-tourisme, des secteurs dynamiques de l’Eurorégion, et prévoit la création d’une carte d’acteurs clé et une plateforme d’échanges pour les entreprises mais aussi un programme transnational pour permettre à une entreprise d’un territoire d’être accueillie et de s’installer dans un autre. En partant d’une analyse des pratiques qui existent dans chaque région, des besoins des grands comptes et donneurs d’ordre, et des problèmes rencontrés par les start-up, Links Up élaborera une formation basée sur l’expérience du « Cercle e-santé de Castres ». La formation inclura des visites d’entreprises, d’accélérateurs et d’acteurs du secteur. Le projet prévoit aussi le lancement d’un appel à projet transnational pour faciliter l’échange de contacts entre les grands comptes et les start-up.

« Les jeunes entreprises se sentent souvent seules. Links Up doit leur permettre d’avoir un espace transnational où évoluer afin de trouver des business hors de leurs territoires », assure Immaculada Salamanca, coordinatrice de la Fondation d’innovation et de technologie des Baléares. Pour identifier les start-ups qui pourraient entrer dans ce nouveau projet, l’Eurorégion s’appuiera sur ses pépinières d’entreprises, l’agence du développement économique, de l’export et de l’innovation Madeeli ou encore les pôles de compétitivité des différentes régions. L’objectif de Links Up est d’accompagner une cinquantaine de jeunes pousses au total.
Julie Rimbert

Sur la photo : Links Up doit soutenir les jeunes pousses, notamment celles de la e-santé. Photo Hélène Ressayres

Source  ToulÉco – 06/10/2016

La une de nos adhérents

Pierre Fabre lance une nouvelle technique d’extraction végétale

Après 8 ans de R&D, les laboratoires castrais Pierre Fabre (13 500 collaborateurs ; CA 2017 : 2,3 Mds€) lancent […]

TESALYS réalise une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros

Créée en 2012, la société française TESALYS poursuit sa croissance exemplaire sur les marchés étrangers comme dans l’hexagone grâce à […]

La Qualité du Spatial au prix de l’Aéronautique, MICROTEC déploie son offre Dual Hi-Rel (High Reliability – Electronique Haute Fiabilité)

Après 9 mois de travaux, la construction de 2 100 m² de bâtiments, l’extension et la rénovation des salles blanches […]

Notre actualité

Nateo Healthcare. Une ceinture connectée pour surveiller les grossesses à distance

Créée en 2016, la start-up  Nateo Healthcare développe une ceinture connectée mobile pour la surveillance des grossesses. Olivier Beaudoin, directeur […]

Antabio : développement clinique sur les infections nosocomiales en 2019

Antabio fait partie des biotechs régionales parmi les plus prometteuses. Elle s’attaque à un problème de santé publique majeur en […]

Emilie Royere, pôle Eurobiomed : « Un grand pôle couvrant le sud de la France nous donnerait plus de poids »

Les pôles de compétitivité santé Eurobiomed et Cancer-Bio-Santé ont présenté un projet commun pour ne faire plus qu’un dès 2019. […]