Le Toulousain Asept InMed envisage des acquisitions, tout en gardant son esprit de PME

Le distributeur en dispositifs médicaux à usage unique, filiale du groupe Medi-Globe, affiche une excellente santé, avec une croissance de 6 à 8% par an. Il envisage des rachats de sociétés dans le secteur.

Installée à Quint-Fonsegrives depuis 2004, la société Asept inMed connait depuis plusieurs exercices une croissance de 6 à 8% par an. En plus de travailler son portefeuille actuel de dispositifs médicaux à usage unique, le distributeur, filiale du groupe germano-américain Medi-Globe, étudie pour la première fois des pistes de croissance externe.

« Pour l’instant, nous ne faisons qu’identifier des cibles et prendre des contacts », assure son président Christophe Lehain. « Nous allons encore développer notre portefeuille existant mais, sur les produits où nous détenons déjà plus de 50% de parts de marché, cela a du sens de faire des propositions de rachat à des sociétés plus petites que nous, réalisant moins de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires. A condition d’obtenir l’aval de Medi-Globe mais aussi de maintenir l’état d’esprit de PME qui règne dans l’entreprise ».

Se divisant pour moitié entre les dispositifs fabriqués sous les marques Asept InMed ou Medi-Globe et ceux pour le compte de tiers tels que l’Américain Kimberly Clark, le catalogue de la société comporte près de 800 références. Les dispositifs médicaux pour voies d’abord digestif, la spécialité de l’entreprise, représentent plus de 45% de son activité. Le reste se répartit entre les familles hygiène, voies respiratoires, cardiologie, accessoires de cathétérisme et urologie que la société vient d’intégrer.

Forte croissance sur le matériel de soin à domicile

Réalisant 60% de son chiffre d’affaires avec des établissements de santé privés et publics, la société toulousaine cible aussi les pharmacies, revendeurs et prestataires de soin à domicile. « Sur ce segment, nous connaissons une croissance à deux chiffres », indique le patron. « L’un des facteurs clés de ce développement est de proposer des produits qui répondent aux besoins des clients en terme de qualité, de fiabilité mais aussi de réactivité avec 98% des commandes livrées sous quarante-huit heures ».

En parallèle, Asept InMed a renforcé ses équipes commerciales depuis quatre ans : sur cinquante-huit salariés, vingt-cinq sont actuellement préposés à la vente directe. Pour permettre plus de réactivité dans les commandes, un nouveau local de stockage de 1000m² est en cours de construction pour porter la capacité du site à 3500m² en janvier 2016. Cette année, la société devrait ainsi dépasser les 35 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre 16 millions en 2007, avec une rentabilité de l’ordre de 12%.
Julie Rimbert

Sur la photo : Christophe Lehain, président d’Asept Inmed. Photo Hélène Ressayres – ToulÉco.

Source ToulEco 06/10/2015

La une de nos adhérents

Meavanti : la nouvelle prothèse mammaire en cours d’étude comparative

Elle l’a imaginée, réalisée et brevetée : Leonarda Sanchez-Comte a mis au point une prothèse mammaire externe innovante, offrant du sur-mesure […]

Tesalys transforme les déchets infectieux en confettis

MAGIQUE. Que faire des aiguilles, pansements et autres détritus infectieux des hôpitaux ? Pour éviter de coûteux transports vers des centres […]

AnatomikModeling, la haute-couture de la prothèse médicale

C’est une première mondiale qui a fait du bruit : en octobre 2016, l’équipe médicale de pneumologie du CHU de […]

Notre actualité

« L’outil doit rester un support, ne pas remplacer l’humain »

Les cliniques Capio soutiennent Futurapolis pour la première fois cette année. Véronique Dahan, directrice régionale du groupe explique son choix, […]

Un « CHU nouvelle génération » attendu à Toulouse

Le CHU de Toulouse soutenu par l’Inserm, le CNRS et l’université Paul-Sabatier, espère accueillir dans les mois à venir un […]