La filière biotechs – santé de Midi-Pyrénées décolle enfin

Les 230 entreprises du secteur de la santé en Midi-Pyrénées pèsent 10000 emplois. Selon leur association, Biomedical Alliance, la filière régionale connaît un essor inédit et pourrait devenir un poids lourd en France.

Depuis le temps qu’élus et acteurs économiques cherchent à diversifier l’économie de Midi-Pyrénées trop tournée vers l’aéronautique pour certains, la dynamique semble désormais enclenchée. Et c’est vers la santé que cette diversification pourrait devenir réalité. Hier soir BioMedical Alliance(BMA), l’association qui réunit les entreprises de ce secteur en Midi-Pyrénées, accueillait Craig Johnstone, le directeur général d’Evotec France. Cette société allemande qui vient de reprendre 208 chercheurs du site toulousain de Sanofi est «emblématique du tournant qu’est en train de prendre la filière santé en Midi-Pyrénées, illustrait hier Jean-Marie Couricer, le président de BMA. Nous pouvons être fiers des pépites locales qui ont fait parler de Toulouse dans le monde de la santé ces derniers mois». Le président de BMA fait référence aux deux plus grosses levées de fonds en Europe réussie par deux entreprises de biotechnologies toulousaines : Genticel et Cerenis Therapeutics. Ces deux sociétés de biotechnologies qui emploient chacune une quarantaine de salariés ont levé respectivement 35 M€ et 53,4 M€ en s’introduisant en Bourse. Auparavant, un autre Toulousain, Vexim qui a inventé un dispositif pour réduire les fractures vertébrales avait levé 11 M€. «Grâce à la Bourse ces entreprises ont conquis une vraie notoriété et ont attiré les projecteurs sur le creuset régional en matière d’industries de santé» s’est félicitée Pascale Bouille, la vice-présidente de BMA. «Toulouse n’a pas à rougir de sa position dans le paysage de la santé et grâce à ces succès nous pourrons faire venir d’autres sociétés de biotechnologies sur notre territoire» prédit Philippe Baralon, vice-président de BMA. Pour y parvenir, la métropole dispose aujourd’hui d’un «Bioparc», des installations high-tech anciennement à Sanofi et désormais capable d’accueillir de nouvelles sociétés comme Evotec qui réalise de la R & D pour le compte de grands laboratoires mondiaux. La filière santé régionale se structure autour de trois pôles forts (Toulouse, Castres avec Pierre Fabre et l’Ariège) et compte bien sur le secteur en plein essor des dispositifs médicaux (DM) pour ancrer de l’emploi industriel sur le territoire. «Entre les biotechs et les DM, Midi-Pyrénées profitera d’une création de richesses très forte» pronostique Jean-Marie Couricer.

 

Source : La Dépêche du Midi – 10/04/2015

http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/10/2084563-la-filiere-biotechs-sante-de-midi-pyrenees-decolle-enfin.html

La une de nos adhérents

Meavanti : la nouvelle prothèse mammaire en cours d’étude comparative

Elle l’a imaginée, réalisée et brevetée : Leonarda Sanchez-Comte a mis au point une prothèse mammaire externe innovante, offrant du sur-mesure […]

Tesalys transforme les déchets infectieux en confettis

MAGIQUE. Que faire des aiguilles, pansements et autres détritus infectieux des hôpitaux ? Pour éviter de coûteux transports vers des centres […]

AnatomikModeling, la haute-couture de la prothèse médicale

C’est une première mondiale qui a fait du bruit : en octobre 2016, l’équipe médicale de pneumologie du CHU de […]

Notre actualité

« L’outil doit rester un support, ne pas remplacer l’humain »

Les cliniques Capio soutiennent Futurapolis pour la première fois cette année. Véronique Dahan, directrice régionale du groupe explique son choix, […]

Un « CHU nouvelle génération » attendu à Toulouse

Le CHU de Toulouse soutenu par l’Inserm, le CNRS et l’université Paul-Sabatier, espère accueillir dans les mois à venir un […]