La filière biotechs – santé de Midi-Pyrénées décolle enfin

Les 230 entreprises du secteur de la santé en Midi-Pyrénées pèsent 10000 emplois. Selon leur association, Biomedical Alliance, la filière régionale connaît un essor inédit et pourrait devenir un poids lourd en France.

Depuis le temps qu’élus et acteurs économiques cherchent à diversifier l’économie de Midi-Pyrénées trop tournée vers l’aéronautique pour certains, la dynamique semble désormais enclenchée. Et c’est vers la santé que cette diversification pourrait devenir réalité. Hier soir BioMedical Alliance(BMA), l’association qui réunit les entreprises de ce secteur en Midi-Pyrénées, accueillait Craig Johnstone, le directeur général d’Evotec France. Cette société allemande qui vient de reprendre 208 chercheurs du site toulousain de Sanofi est «emblématique du tournant qu’est en train de prendre la filière santé en Midi-Pyrénées, illustrait hier Jean-Marie Couricer, le président de BMA. Nous pouvons être fiers des pépites locales qui ont fait parler de Toulouse dans le monde de la santé ces derniers mois». Le président de BMA fait référence aux deux plus grosses levées de fonds en Europe réussie par deux entreprises de biotechnologies toulousaines : Genticel et Cerenis Therapeutics. Ces deux sociétés de biotechnologies qui emploient chacune une quarantaine de salariés ont levé respectivement 35 M€ et 53,4 M€ en s’introduisant en Bourse. Auparavant, un autre Toulousain, Vexim qui a inventé un dispositif pour réduire les fractures vertébrales avait levé 11 M€. «Grâce à la Bourse ces entreprises ont conquis une vraie notoriété et ont attiré les projecteurs sur le creuset régional en matière d’industries de santé» s’est félicitée Pascale Bouille, la vice-présidente de BMA. «Toulouse n’a pas à rougir de sa position dans le paysage de la santé et grâce à ces succès nous pourrons faire venir d’autres sociétés de biotechnologies sur notre territoire» prédit Philippe Baralon, vice-président de BMA. Pour y parvenir, la métropole dispose aujourd’hui d’un «Bioparc», des installations high-tech anciennement à Sanofi et désormais capable d’accueillir de nouvelles sociétés comme Evotec qui réalise de la R & D pour le compte de grands laboratoires mondiaux. La filière santé régionale se structure autour de trois pôles forts (Toulouse, Castres avec Pierre Fabre et l’Ariège) et compte bien sur le secteur en plein essor des dispositifs médicaux (DM) pour ancrer de l’emploi industriel sur le territoire. «Entre les biotechs et les DM, Midi-Pyrénées profitera d’une création de richesses très forte» pronostique Jean-Marie Couricer.

 

Source : La Dépêche du Midi – 10/04/2015

http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/10/2084563-la-filiere-biotechs-sante-de-midi-pyrenees-decolle-enfin.html

La une de nos adhérents

HISTALIM DÉVELOPPE LA MÉDECINE PERSONNALISÉE

Histalim développe des biomarqueurs qui dressent le profil immunitaire d’une tumeur, un outil de diagnostic unique en Europe. L’entreprise montpelliéraine, […]

Pierre Fabre lance une nouvelle technique d’extraction végétale

Après 8 ans de R&D, les laboratoires castrais Pierre Fabre (13 500 collaborateurs ; CA 2017 : 2,3 Mds€) lancent […]

TESALYS réalise une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros

Créée en 2012, la société française TESALYS poursuit sa croissance exemplaire sur les marchés étrangers comme dans l’hexagone grâce à […]

Notre actualité

SmartCatch piège les cellules cancéreuses dans son filet

La start-up toulousaine SmartCatch a développé un « micro filet » qui capture les cellules tumorales circulant dans le sang d’un patient […]

Nateo Healthcare. Une ceinture connectée pour surveiller les grossesses à distance

Créée en 2016, la start-up  Nateo Healthcare développe une ceinture connectée mobile pour la surveillance des grossesses. Olivier Beaudoin, directeur […]

Antabio : développement clinique sur les infections nosocomiales en 2019

Antabio fait partie des biotechs régionales parmi les plus prometteuses. Elle s’attaque à un problème de santé publique majeur en […]