Innovation : première mondiale pour une prothèse trachéobronchique 3D conçue et fabriquée sur mesure

Dépasser les limites, tel est l’enjeu permanent de l’innovation. Pari réussi pour l’équipe médicale de Pneumologie(1) du CHU de Toulouse et une start-up toulousaine, AnatomikModeling(2) avec la mise au point et la pose d’une prothèse (ou stent) « cousue main», anatomiquement identique à la trachée ou aux bronches du patient. Un espoir pour les patients chez lesquels les prothèses de série ne s’adaptent pas.

La première pose de ce stent de nouvelle génération vient de faire l’objet d’une publication dans la plus prestigieuse revue internationale de pneumologie : l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine(3).

Les indications de pose de prothèses trachéo-bronchiques

Le rétrécissement (ou sténose) de la trachée et/ou des bronches engendre des difficultés respiratoires et nécessite une prise en charge spécifique par pose d’une prothèse. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette sténose : les problèmes post-intubation et post-trachéotomie, les complications posttransplantation pulmonaire, une tumeur bénigne ou maligne, une maladie du tissu de la trachée, une particularité anatomique de la trachée… De plus, l’obstruction des voies aériennes supérieures est une complication fréquente dans les cas de cancer du poumon.

Les limites des prothèses standards

Actuellement, les prothèses commercialisées sont standardisées et conviennent à la plupart des patients pour lesquels ce dispositif est indispensable. En revanche, pour une partie d’entre eux, elles présentent des limites considérables d’adaptation (choix des tailles, diamètres trop étroits ou trop larges…), notamment en cas d’anatomie complexe de la trachée ou des bronches. Lorsque la prothèse est mal adaptée, les risques de migration de l’implant, de réaction inflammatoire ou de perforation sont réels. C’est ce constat qui a prévalu au développement de la recherche et à l’innovation dans ce domaine.

Une innovation remarquable : essai clinique en cours, premiers résultats très positifs

Cette nouvelle prothèse est fabriquée sur mesure en trois temps : reconstruction 3D réalisée à partir du scanner du patient, usinage d’un moule à partir de cette reconstruction virtuelle puis fabrication de la prothèse en élastomère de silicone médical.

Lire la suite : cp_chu_toulouse_prothese_tracheo_bronchique_3d_22fev2017

Source Communié de presse ANATOMIKMODELLING-CHU TOULOUSE

La une de nos adhérents

HISTALIM DÉVELOPPE LA MÉDECINE PERSONNALISÉE

Histalim développe des biomarqueurs qui dressent le profil immunitaire d’une tumeur, un outil de diagnostic unique en Europe. L’entreprise montpelliéraine, […]

Pierre Fabre lance une nouvelle technique d’extraction végétale

Après 8 ans de R&D, les laboratoires castrais Pierre Fabre (13 500 collaborateurs ; CA 2017 : 2,3 Mds€) lancent […]

TESALYS réalise une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros

Créée en 2012, la société française TESALYS poursuit sa croissance exemplaire sur les marchés étrangers comme dans l’hexagone grâce à […]

Notre actualité

SmartCatch piège les cellules cancéreuses dans son filet

La start-up toulousaine SmartCatch a développé un « micro filet » qui capture les cellules tumorales circulant dans le sang d’un patient […]

Nateo Healthcare. Une ceinture connectée pour surveiller les grossesses à distance

Créée en 2016, la start-up  Nateo Healthcare développe une ceinture connectée mobile pour la surveillance des grossesses. Olivier Beaudoin, directeur […]

Antabio : développement clinique sur les infections nosocomiales en 2019

Antabio fait partie des biotechs régionales parmi les plus prometteuses. Elle s’attaque à un problème de santé publique majeur en […]