BioMedical Alliance cultive l’esprit open-innovation


La région dispose de tous les atouts pour lancer des services et dispositifs médicaux de plus en plus intelligents estime Jean- Marie Courcier, directeur du site Cutting Edge Manufacturing ex-Chauvin Opsia (Bausch & Lomb) et président de BioMedical Alliance (BMA), l’association des entreprises bio-santé de Midi- Pyrénées. La télémédecine avec le Medes et le CHU, le tissu des biotechnologies, l’expertise en systèmes embarqués et sur les matériaux, les pôles de compétitivité, des fers de lance dans le digital et les objets connectés…toutes les briques sont réunies pour faciliter le développement de produits de santé  innovants.

Il faut continuer à décloisonner, à créer des connexions entre toutes ces composantes pour accélérer l’éclosion de technologies  et services  créateurs d’emplois et de valeur ajoutée.

Sur toutes les étapes du parcours de soins (la prévention, le diagnostic, le traitement, l’autonomie) les industriels et start-up prennent position avec des solutions de e-santé et de maintien à domicile pertinentes. une question cruciale demeure cependant, celle du marché et du modèle économique. Certaines offres pourront être filancées par les particuliers eux-mêmes si elles améliorent le confort, la sécurité et la qualité de vie quotidienne. D’autres devront être prises en charge par le système de la protection sociale ce qui suppose de nouvelles pratiques et une vision à moyen terme.

«Il faut prendre le risque de rembourser des actes et des solutions innovantes, susceptibles à terme d’être bénéfiques pour la santé de tous et donc pour le budget de la Sécurité Sociale» argue Jean-Marie Courcier. Si la collectivité n’ouvre pas la voie, si elle ne fait pas preuve d’audace pour amorcer l’activité économique, l’avantage concurrentiel que détient la réschema-associationgion sera perdu au profit d’autres acteurs internationaux.

Conscient du potentiel régional pour conti- nuer à conforter une filière santé à la croisée de plusieurs disciplines (industrie, internet des objets, informatique, systèmes embarqués…), le groupement BMA a noué des passerelles entre ces différents univers. Membre du bureau du pôle CBS, l’associa- tion participe à des actions organisées par Aerospace Valley, le GIPI, la Technopôle de Castres-Mazamet avec l’université de la e- santé…«De nombreuses start-up du digital, des éditeurs de logiciels, des industriels arrivent sur le marché sans maîtriser certaines spécificités concernant la réglementation des Dispositifs Médicaux. Notre association a pour mission de sensibiliser tous les nouveaux entrants à cette problématique » précise Jean-Marie Courcier en détaillant l’agenda de l’association.

Pour favoriser le partage d’expérience, BMA a mis en place «Nos Bons Moments d’Adhérents».

 Plusieurs workshops sur des thèmes transverses ou dédiés sont programmés, l’un portera sur le changement des directives européennes appliquées aux dispositifs médicaux. Pour favoriser le partage d’expérience, BMA a aussi mis en place «Nos Bons Moments d’Adhérents», l’occasion pour chacun d’aborder des sujets majeurs de l’entreprise (la croissance, l’exportation, le financement de la R&D…) sous un angle pragmatique, par un échange direct et convivial des problèmes rencontrés, la ma- nière de les résoudre et les erreurs à éviter.

«Nous fédérons les biotechnologies, les services, les dispositifs médicaux, des métiers où l’innovation et l’exportation sont les clés du succès. D’où l’importance d’être ouverts sur l’écosystème pour maintenir une veille technologique, capter les changements et les opportunités d’affaire, à commencer sur le territoire de la nouvelle grande région» conclut le directeur de BMA.

Emma BAO, Entreprises Midi-Pyrénées, Novembre 2015

 

La une de nos adhérents

Meavanti : la nouvelle prothèse mammaire en cours d’étude comparative

Elle l’a imaginée, réalisée et brevetée : Leonarda Sanchez-Comte a mis au point une prothèse mammaire externe innovante, offrant du sur-mesure […]

Tesalys transforme les déchets infectieux en confettis

MAGIQUE. Que faire des aiguilles, pansements et autres détritus infectieux des hôpitaux ? Pour éviter de coûteux transports vers des centres […]

AnatomikModeling, la haute-couture de la prothèse médicale

C’est une première mondiale qui a fait du bruit : en octobre 2016, l’équipe médicale de pneumologie du CHU de […]

Notre actualité

« L’outil doit rester un support, ne pas remplacer l’humain »

Les cliniques Capio soutiennent Futurapolis pour la première fois cette année. Véronique Dahan, directrice régionale du groupe explique son choix, […]

Un « CHU nouvelle génération » attendu à Toulouse

Le CHU de Toulouse soutenu par l’Inserm, le CNRS et l’université Paul-Sabatier, espère accueillir dans les mois à venir un […]