Antabio obtient des fonds contre la mucoviscidose

La société obtient jusqu’à 8 millions d’euros du consortium mondial Carb-X pour la recherche contre les maladies résistantes aux antibiotiques.

La société biopharmaceutique toulousaine Antabio, fondée en 2009, va obtenir jusqu’à 8 millions d’euros du consortium mondial Carb-X lancé en 2016 pour accélérer la recherche contre les maladies résistantes aux antibiotiques. Doté de 450 millions de dollars, ce groupement public-privé – qui comprend notamment l’Institut national de la santé des Etats-Unis, la fondation britannique Wellcome Trust, l’agence américaine de financement Barda et le Broad Institute de Harvard et du MIT – a sélectionné 18 sociétés de recherche pharmaceutique, dont Antabio, parmi 368 candidats.

Seule entreprise française retenue, Antabio recevra 2,5 millions d’euros tout de suite et jusqu’à 8 millions en trois ans pour financer les essais précliniques et cliniques de phase 1 pour son adjuvant d’antibiotique contre la mucoviscidose.

« Nous intégrons aussi le réseau des laboratoires de Carb-X et accédons gratuitement à leurs études », se félicite Marc Lemonnier, président de la société, qui emploie 14 salariés et recrute un chef de projet et un technicien pour ces essais.

Maladie génétique

La mucoviscidose est une maladie génétique rare qui touche 2 millions de porteurs sains en France. La cause principale de mortalité est une infection pulmonaire chronique causée par la bactérie pseudomonas aeruginosa qui résiste aux antibiotiques en s’entourant d’un biofilm. Or, Antabio a développé une molécule qui dissout cette coque pour permettre aux antibiotiques d’agir. La société travaille sur un deuxième candidat-médicament contre les infections nosocomiales dans les hôpitaux, son projet phare. Même principe : ces bactéries résistent aux antibiotiques en générant une enzyme qui les tue. Antabio a conçu une molécule chimique qui détruit cette enzyme et qui sera utilisée comme adjuvant aux antibiotiques. L’entreprise démarre les essais précliniques en septembre et veut boucler une levée de fonds de 7 à 12 millions à la fin de l’année pour financer les essais cliniques de phase 1 prévus fin 2018. La résistance aux antibiotiques cause 25.000 morts par an en Europe et pourrait tuer 10 millions de personnes dans le monde en 2050, selon le rapport de l’économiste Jim O’Neill.

 

 

Source Les Echos – 29/08/2017

La une de nos adhérents

Genoskin ouvre un laboratoire de tests sur peau aux Etats-Unis

Spin-off du CNRS, la société de biotechnologies toulousaine développe une alternative, moins coûteuse, aux tests sur animaux des nouveaux produits […]

Antabio reçoit jusqu’à 8 millions d’euros du consortium mondial Carb-X

Sur le marché de l’antibiorésistance, Antabio innove. Une capacité remarquée par le plus grand partenariat public-privé au monde consacré à […]

Antabio obtient des fonds contre la mucoviscidose

La société obtient jusqu’à 8 millions d’euros du consortium mondial Carb-X pour la recherche contre les maladies résistantes aux antibiotiques. La […]

Notre actualité

L’innovation inversée, un espoir pour la santé mondiale

Tous les pays du monde se posent la même question : comment améliorer à moindre coût nos systèmes de santé ? Une […]

Biotech & Medtech

Des marchés vraiment porteurs ? Malgré une année 2016 difficile, marquée par la chute de 21.7 % de l’indice Nasdaq […]

Exposition « 2030 – L’Homme de Demain »

Le Muséum d’Histoire Naturelle et le Quai des Savoirs de Toulouse Métropole organisent en 2018 une exposition inédite autour des […]