Antabio : développement clinique sur les infections nosocomiales en 2019

Antabio fait partie des biotechs régionales parmi les plus prometteuses. Elle s’attaque à un problème de santé publique majeur en développant de nouveaux traitements contre les infections résistantes aux antibiotiques. Sa cible est originale car elle ne développe pas de nouveaux antibiotiques mais redonne une nouvelle efficacité thérapeutique à  cette classe de médicaments.

Le premier axe de recherche concerne les infections nosocomiales à l’hôpital qui provoquent la mort de  33 000 personnes  par an en Europe, 700 000 dans le monde. Antabio conçoit des inhibiteurs de métallo beta-lactamases,  qui viennent casser la résistance des bactéries. Les premiers essais chez l’homme seront lancés en 2019, la phase 3 est attendue en 2022 pour une mise sur le marché à l’horizon 2025. Le 2ème axe de recherche vise les infections pulmonaires chroniques à Pseudomonas chez les patients atteints de mucoviscidose.

Créée en 2009 par Marc Lemonnier à Toulouse à partir de travaux issus de la recherche locale, Antabio a négocié un tournant clé en 2013 en levant 4,7 millions d’euros auprès de la fondation biomédicale britanique Wellcome Trust.

En 2017 et 2018, elle a réussi à lever au total 12,5 millions d’euros auprès d’investisseurs français et à l’international pour financer pour premier axe de recherche. L’an prochain, une nouvelle levée de fonds est prévue de 10 millions pour financer les développements cliniques. « Le franchissement de la phase 3 sera une étape importante car nous engagerons alors les discussions avec des partenaires industriels, peut-être entrer en bourse. Notre modèle économique n’est pas d’aller jusqu’à vendre nous-mêmes les produits mais de rester une société centrée sur les R&D » relate Marc Lemonnier. Pour son second axe, de recherche, Antabio bénéficie d’un financement d’une organisation public-privé internationale basée à Boston, Carb X (jusqu’à 8M€).

L’équipe opérationnelle d’Antabio est très internationale, constituée dès le départ « avec la volonté d’agréger les meilleures compétences très expérimentées venant du monde de la recherche, de l’industrie ». La R&D est installée à Labège, avec une douzaine de salariée plus des personnes à Paris, en Angleterre et la création d’une filiale aux Etats-Unis dédiée aux développements cliniques. « Avoir une équipe proche des autorités réglementaires américaines et de la FDA va nous aider. D’autant que le marché principal se situe aux USA ». L’équipe est très légère, se concentrant sur la R&D, et Antabio sous-traite une partie pour ses activités à des laboratoires extérieurs publics et privés.

Avec les compétences, le 2ème actif de l’entreprise est la propriété intellectuelle « avec un portefeuille très étoffé. Nous sommes très vigilants et agressifs avec une protection et un accompagnement par des cabinets spécialisés de 1er rang à l’international ».

Antabio fait partie de la cinquantaine de start-up en Europe qui travaillent sur les résistances aux antibiotiques, réunies sous l’égide de l’alliance BEAM. Elle participe à la 2ème édition de Bac touBac à Toulouse, les 11 et 12 décembre prochain, une rencontre internationale dédiée au monde de la bactérie et de la microbiologie, ciblant les microbiotes sur la santé humaine, animale et environnementale.

Source Entreprises Occitanie – Décembre 2018

La une de nos adhérents

HISTALIM DÉVELOPPE LA MÉDECINE PERSONNALISÉE

Histalim développe des biomarqueurs qui dressent le profil immunitaire d’une tumeur, un outil de diagnostic unique en Europe. L’entreprise montpelliéraine, […]

Pierre Fabre lance une nouvelle technique d’extraction végétale

Après 8 ans de R&D, les laboratoires castrais Pierre Fabre (13 500 collaborateurs ; CA 2017 : 2,3 Mds€) lancent […]

TESALYS réalise une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros

Créée en 2012, la société française TESALYS poursuit sa croissance exemplaire sur les marchés étrangers comme dans l’hexagone grâce à […]

Notre actualité

SmartCatch piège les cellules cancéreuses dans son filet

La start-up toulousaine SmartCatch a développé un « micro filet » qui capture les cellules tumorales circulant dans le sang d’un patient […]

Nateo Healthcare. Une ceinture connectée pour surveiller les grossesses à distance

Créée en 2016, la start-up  Nateo Healthcare développe une ceinture connectée mobile pour la surveillance des grossesses. Olivier Beaudoin, directeur […]

Antabio : développement clinique sur les infections nosocomiales en 2019

Antabio fait partie des biotechs régionales parmi les plus prometteuses. Elle s’attaque à un problème de santé publique majeur en […]